L’éducation des filles: un droit vital pour la promotion du leadership féminin
Protéger la dignité intellectuelle des femmes


ODD 5:
Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

“Si nous croyons vraiment que chaque fille de tous les coins du globe est digne d’une éducation pareille a celle de nos propres filles et petites-filles, nous devons renforcer nos efforts et davantage nous engager pour la réussite.”
Michelle Obama
Ancienne Première Dame des Etats Unis d’Amérique

Selon un rapport de la Banque mondiale, 61 millions d’enfants en âge d’entrer au primaire ne sont toujours pas scolarisés ; 32 millions d’entre eux sont des filles. Toutefois, ce même rapport montre que la hausse de l’éducation des femmes a contribué à empêcher le décès de plus de 4 millions d’enfants entre 1970 et 2009. Ces statistiques alarmantes appellent à un changement impératif en matière de politique et à des réformes législatives. Les pays en voie de développement ne peuvent sortir de la pauvreté sans un investissement majeur dans l’éducation des filles.

Pour parvenir à la parité hommes/femmes, il est nécessaire de réduire l’écart entre les sexes dans l’éducation des filles et d’assurer l’égalité d’accès à tous les niveaux. Malheureusement, dans plusieurs pays en voie de développement, les hommes sont plus susceptibles d’avoir l’opportunité d’accéder aux universités que les femmes, tandis que dans de nombreux cas, les femmes sont les meilleures de leur classe à l’école. Dans une étude récente, l’UNESCO montre que si toutes les mères avaient terminé leurs études, le taux de mortalité maternelle serait réduit de deux-tiers, en sauvant 98 000 vies. En Afrique subsaharienne, la mortalité maternelle pourrait ainsi être réduite de 70%, ce qui permettrait de sauver 50 000 vies. Selon la même étude, si toutes les femmes avaient accès à une éducation secondaire, les décès infantiles seraient réduits de moitié, en sauvant plus de 3 millions de vies et 12 millions d’enfants seraient préservés de la malnutrition. Cette table ronde va exposer les principaux défis auxquels font face les jeunes filles dans le système éducatif d’aujourd’hui afin de garantir la préservation de ce droit vital.